atmosphérique:
 Hydrogène:
 Hélium:
 Distance "000 km" (1):  1 429 400  Diamètre (km):  120 536
 Révolution (2):  29,48 an  Diamètre (Terre=1):  9,45
 Rotation (3):  10,5 hrs  Densité g -cm 3 (6):  0,70
 Inclinaison équateur (4):  260,43'
 Vitesse orbitale moyenne (Km.s-1):  9,6
 Excentricité de l'orbite:  0,056  Vitesse de libération (Km.s-1):  32,3
 Inclinaison écliptique (5):  20,29'  Masse (Terre=1):  95,2
 Albedo:  47%  Masse (kg):  5,688e+26
 Distance moyenne du Soleil (Terre=1):  9,5388  Gravitation en surface à l'équateur (m/sec^2):  9,05
 Température moyenne des nuages:



 -1250C



 Composition  97%
 3%
 (1) Distance moyenne du Soleil  (5) Inclinaison de l'orbite sur l'écliptique
 (2) Durée d'une révolution autour du soleil  (6) Densité (eau = 1) g /cm 3 : gramme par centimètre cube
 (3) Période de rotation sidérale  R = Sens rétrograde
 (4) Inclinaison de l'équateur sur l'orbite  
 
SA PERSONNALITÉ ...

Saturne est la 6ème planète autour du Soleil et la deuxième plus grosse. Dans la mythologie romaine, Saturne est le Dieu de l'agriculture. Elle est associée au Dieu grec Cronos qui était le fils d'Uranus et de Gaïa ainsi que le père de Zeus (Jupiter). Le nom Saturne est la racine du mot "Saturday" (Samedi) dans plusieurs langues.

(Photo de gauche) Donnant l'impression d'être une soucoupe volante géante, la planète Saturne nous expose son magnifique système d'anneau en cinq images prisent durant les 29 années de son périple autour du Soleil. Ces images ont été capturées par le télescope spatial Hubble entre les années 1996 et 2000. Elles nous font voir différentes positions des ses anneaux alors que la planète se déplace autour du Soleil.

Credit: NASA et l'équipe de "The Hubble Heritage" (STScI/AURA)
Reconnaissance: R.G. French (Wellesley College), J. Cuzzi (NASA/Ames), L. Dones (SwRI), and J. Lissauer (NASA/Ames)

CONNUE DEPUIS DEPUIS LE DÉBUT DE L'HUMANITÉ ...

Saturne est connue depuis le début de l'humanité. Galilée fut le premier à l'observer à travers un télescope en 1610. Il fut dérouté par l'apparence étrange de Saturne. En effet, les premières observations de Saturne furent compliquées par le fait que la Terre passe une fois toutes les quelques années par le plan des anneaux de Saturne. Ainsi, une image en basse résolution de la planète change de façon spectaculaire. Il fallut attendre 1659 pour que Christian Huygens interprète correctement la géométrie des anneaux de Saturne. Ces anneaux restèrent un fait unique dans le système solaire jusqu'en 1977 quand un mince anneau fut découvert autour d'Uranus et un peu plus tard de Jupiter et Neptune.

SATURNE ET DEUX DE SES SATELLITES ...

La photographie ci-contre nous montre Saturne et deux de ses satellites, Téthys (en haut) et Dioné. Elle fut prise le 3 novembre 1980 par Voyager 1 à une distance de 13 millions de km. Les ombres des trois anneaux brillants de Saturne sont projetés sur le haut des nuages. Le limbe (bord) de la planète peut facilement être vu sur la division de Cassini, large de 3500 km, qui sépare les anneaux A et B. La vue à travers la division plus étroite de Encke, près du bord extérieur de l'anneau A est moins claire. Au-delà de la division de Encke (à gauche) se trouve le plus faible des trois anneaux brillants, l'anneau C, à peine visible par rapport à la planète.

NOUS L'AVONS VISITÉ ...

Pioneer 11 fut la première sonde à visiter Saturne en 1979. Elle fut suivie quelques temps plus tard de Voyager 1 et Voyager 2.

Même avec un petit télescope, Saturne est visiblement aplatie. Son diamètre polaire et équatorial varie de presque 10% (120 536 km vs. 108 728 km). Ce phénomène est le résultat de sa rotation rapide et de sa fluidité. Les autres géantes gaseuses sont aussi aplaties mais pas autant.

SA DENSITÉ ET SA COMPOSITION ...

Saturne est la moins dense des planètes, sa gravité spécifique (0.7) est inférieure à celle de l'eau.

Tout comme Jupiter, Saturne est composée d'environ 75% d'hydrogène et 25% d'hélium ainsi que de quelques traces d'eau, de méthane, d'ammoniac et de "roches", semblable à la composition de la nébuleuse solaire originelle de laquelle le système solaire a été formé.

L'INTÉRIEUR DE SATURNE ...

L'intérieur de Saturne est similaire à celui de Jupiter et consiste en un noyau rocheux, une couche d'hydrogène métallique liquide et une couche d'hydrogène mélangée à des traces de différentes glaces.

L'intérieur de Saturne est chaud (12000 K dans le noyau) et Saturne irradie plus d'énergie dans l'espace qu'elle n'en reçoit du Soleil. La plupart de cette énergie supplémentaire est générée par le mécanisme Kelvin-Helmholtz tout comme pour Jupiter. Cependant, cela n'est pas suffisant pour expliquer la luminosité de Saturne, un autre mécanisme en serait l'oeuvre, probablement une pluie d'hélium profondément à l'intérieur de Saturne.

LES BANDES DE SATURNE ...

Les bandes tellement visibles sur Jupiter sont beaucoup plus faibles sur Saturne. Elles sont aussi plus larges à l'équateur. Les détails des nuages supérieurs sont invisibles de la Terre et il fallut donc attendre le passage de Voyager pour étudier la circulation atmosphérique de Saturne. Saturne présente aussi des ovales persistants (tache rouge au centre de l'image ci-dessous) et d'autres caractéristiques communes à Jupiter. En 1990, le HST a observé un énorme nuage blanc près de l'équateur de Saturne qui n'était pas présent lors du passage des sondes Voyager. En 1994, un autre nuage plus petit fut découvert.

DEUX ANNEAUX IMPORTANTS ...

Deux anneaux importants (A et B) et un anneau plus faible (C) peuvent être observés de la Terre. L'intervalle entre les anneaux A et B est appelé la division de Cassini . Le trou moins visible dans l'anneau A est appelé division de Encke. Les images envoyées par Voyager ont révélé quatre faibles anneaux supplémentaires (D, E, F et G). Les anneaux de Saturne, contrairement à ceux des autres géantes gazeuses, sont très brillants (albédo 0.2 - 0.6).

Bien qu'ils semblent solides vus de la Terre, les anneaux sont en fait constitués de milliers de petits éléments chacun sur son orbitre propre. Il sont d'une taille variant d'un centimètre à quelques mètres. Quelques objets d'environ un kilomètre sont aussi fortement probables.

LES ANNEAUX DE SATURNE SONT EXTRAORDINAIREMENT MINCES ...

Les anneaux de Saturne sont extraordinairement minces: alors qu'il sont 250 000 km ou plus de diamètre il ne sont pas plus de 1.5 kilomètres d'épaisseur. Malgré leur apparence impressionante il y a vraiement peu de matière dans les anneaux -- si les anneaux étaient compressés en un seul corps il ne serait pas plus de 100 kilomètres de diamètre.

Les anneaux semblent être constitués principalement de glace mais ils pourraient aussi contenir des roches recouvertes de glace.

Voyager a confirmé l'existence de plusieurs inhomogénéités inexplicables (des zones sombres) dans les anneaux appelés "spokes" (rayons de bicyclette) et qui furent découvertes en premier par des astronomes amateurs. Leur nature reste un mystère mais ces rayons pourraient avoir quelque chose à voir avec le champ magnétique de Saturne.

L'ANNEAU « F » ...

L'anneau F, le plus externe de Saturne, est une structure complexe composée de plusieurs anneaux étroits brillants et tressés le long desquels des "noeuds" sont visibles. Les scientifiques pensent que les noeuds pourraient être des amas de matière d'anneau ou des petites lunes. La structure tressée qui est visible sur les images de Voyager 1 (Photo de droite) n'est pas visible sur les images de Voyager 2 probablement parce que Voyager 2 a produit des images des régions où les anneaux sont presque parallèles.

De complexes résonances se produisent entre certaines lunes de Saturne et le système d'anneaux. Les "satellites bergers " (Atlas , Prométhée et Pandore ) sont de toute évidence très importants dans la stabilité des anneaux de Saturne; Mimas semble aussi responsable du manque de matière dans la division de Cassini , qui semble être semblable aux divisions de Kirkwood dans la ceinture d'astéroïdes. Pan quant à lui est situé dans la division de Encke. Dans son ensemble, le système d'anneaux de Saturne est très complexe et encore peu compris.

L'origine des anneaux de Saturne (et des autres géantes gazeuses) est inconnue. Bien que les anneaux sont peut-être présents depuis la formation des planètes, ils doivent être alimentés par un processus continu, probablement la rupture de satellites plus gros.

UNE PHOTO SPECTACULAIRE ...

(Photo de gauche) Une photographie de la planète Saturne prise par le télescope spatial Hubble dans l'ultraviolet. Les cercles lumineux situés aux pôles de la planète sont ses rideaux aurorals. Ces rideaux s'élèvent à plus d'un millier de milles au dessus des nuages.

Ces magnifiques rideaux aurorals sont causés par un vent énergétique provenant du Soleil, un peu comme cela se produit sur Terre. Le principe qui produit ces auroras est en quelque sorte semblable à celui qui permet à une lampe fluorescente de briller.

Crédits: J.T. Trauger (Laboratoire Jet Propulsion) et la NASA.

 

UN IMPORTANT CHAMPS MAGNÉTIQUE ...

Comme les autres géantes gazeuses, Saturne possède un important champ magnétique.

SATURNE, UNE PLANÈTE FACILEMENT VISIBLE ...

En pleine nuit, Saturne est facilement identifiable à l'oeil nu. Bien qu'elle ne soit pas aussi brillante que Jupiter, son identification est aisée car elle ne "scintille" pas comme les étoiles. Les anneaux et les plus gros satellites sont visibles à l'aide d'un petit télescope. Les cartes célestes de Mike Harvey (planet finder charts ) indiquent la position actuelle de Saturne (et les autres planètes) dans le ciel. Des cartes plus détaillées et personnalisées peuvent être générées avec un logiciel d'astronomie tel que Starry Night.

SATELLITES DE SATURNE ...

Saturne possède 18 satellites nommés, plus qu'aucune autre planète. Il reste très certainement encore d'autres petits satellites de Saturne qui n'ont pas encore été découverts.

• Des satellites dont la vitesse de rotation est connue, toutes les lunes de Saturne sauf Phoebé et Hypérion décrivent leur orbite de façon synchrone.
• Les trois paires Mimas-Téthys, Encelade-Dioné et Titan-Hypérion interagissent entre elles d'une telle façon qu'elles maintiennent des relations stables entre leurs orbites: La période orbitale de Mimas est exactement la moitié de celle de Téthys, et sont donc en résonance 1:2; Encelade-Dione sont aussi en résonance 1:2 et Titan-Hypérion 3:4.
• En plus des 18 satellites qui possèdent un nom, au moins une douzaine de plus ont été signalés et se sont vus attribuer une désignation provisoire.

 

 

 LES LUNES DE SATURNE
 Satellite  Distance ( 000 km )  Rayon ( km )  Masse ( kg )  Découvreur  Date
 134  10  ?  Showalter  1990
 138  14  ?  Terrile  1980
 139  46  2.70e17  Collins  1980
 142  46  2.20e17  Collins  1980
 151  57  5.60e17  Walker  1980
 151  89  2.01e18  Dollfus  1966
 186  196  3.80e19  Herschel  1789
 238  260  8.40e19  Herschel  1789
 295  530  7.55e20  Cassini  1684
 295  15  ?  Reitsema  1980
 295  13  ?  Pascu  1980
 377  560  1.05e21  Cassini  1684
 377  16  ?  Laques  1980
 527  765  2.49e21  Cassini  1672
 1222  2575  1.35e23  Huygens  1655
 1481  143  1.77e19  Bond  1848
 3561  730  1.88e21  Cassini  1671
 12952  110  4.00e18  Pickering  1898
 
 
 LES ANNEAUX DE SATURNE
 Anneau  Distance ( km )  Largeur ( km )  Masse ( kg )
 D  67000  7500  ?
 C  74500  17500  1.1e18
 B  92000  25500  2.8e19
 DIVISION DE CASSINI
 Anneau  Distance ( km )  Largeur ( km )  Masse ( kg )
 A  122200  14600  6.2e18
 F  140210  500  ?
 G  165800  8000  1e7?
 E  180000  300000  ?

 

Source : Les Neufs Planètes par Bill Arnett
Source : Le système Solaire par Jean Michel
Photos : NASA