GLOSSAIRE ASTRONOMIQUE

A*  B*  C*  D*  E*  F*  G*  H*  I*  J*  K*  L*  M*  N*  O  P  Q  R  S  T
 UVWXYZ

S

de Sacrobosco, Johannes, ( 1190-1250 )
Mathématicien et astronome anglais. Malgré son nom, c'est un Anglais. Il a vécu aux environs de 1190 (Hollywood G.B.) À 1250 (Paris). Professeur de mathématiques à l'Université de Paris. Dès 1230, on le reconnaît comme un mathématicien et un astronome exceptionnel. Il est l'auteur de divers manuels dont un texte élémentaire (vulgarisé) pour remédier à l'Almageste. Son traité d'astronomie de base, De sphoera mundi, résume les connaissances astronomiques de Ptolémée et des Arabes. Très utilisé dans les écoles jusqu'un 1700.

satellite berger
Satellite qui contraint l'étendue d'un anneau planétaire de par la gravité qu'il exerce sur cet anneau.

Schiaparelli, Giovanni Virginio ( 1835-1910 )
Astronome italien qui fut le premier à observer les "canaux" sur Mars. Il croyait que ces formations qu'il observait contenaient des lignes droites qui se joignaient en motif complexe. Il appela ces lignes "canali", qui ce traduit par "canal". L'histoire veut que la traduction de l'italien à l'anglais aurait accidentellement changer le terme de "channels" qui aurait du être "canals" ce qui introduisait la notion de structure artificielle. Ceci, combiné avec la rectitude suspecte des lignes, suggéra encore plus une nature artificielle pour ces structures, ce qui fit sensation. Les spéculations concernant la possibilité de vie intelligente sur Mars firent surface dans la presse populaire. Même les astronomes se sentaient attirés par cette dramatique possibilité. Le plus célèbre d'entre eux était Percival Lowell, qui poussa la chose beaucoup plus loin que Schiaparelli.

scopulus
Escarpement lobé ou irrégulier. (nomenclature internationale)

Shakespeare, William ( 1564-1616 )
Dramaturge et poète anglais. Il a écrit quelques bonnes pièces.

sidéral
De ou relatif aux étoiles. La révolution sidérale est celle qui est mesurée par rapport aux étoiles plutôt qu'au Soleil ou à l'objet autour duquel le satellite est en orbite.

silicate
Composé de silicium et d'oxygène (ex. : Olivine)

sinus
Littéralement "baie"; en réalité une petite plaine. (nomenclature internationale)

spicules
Fins jets de gaz observés dans l'atmosphère solaire. sublimation (ou sublimer) passage de l'état solide à l'état gazeux sans passer par l'état liquide.

sulcus
Sillons et crêtes presque parallèles. (nomenclature internationale)

solaire, tache
Une zone apparaissant sombre de la photosphère du Soleil; les taches solaires sont des concentrations de champs magnétiques, typiquement regroupées en grappes bipolaires ou en groupe; elles semblent sombres parce qu'elles sont plus froides que la photosphère environnante.

synchrone (rayon d'orbite) Le rayon d'une orbite à laquelle la période orbitale d'un satellite est égale à la période de rotation de la planète. Un satellite synchrone avec une inclinaison orbitale de zéro (sur le même plan que l'équateur de la planète) reste fixe dans le ciel vu par un observateur à la surface de la planète (de tels orbites sont communément utilisés pour les satellites de communications).

synchrone (rotation)
Se dit d'un satellite dont la période de rotation sur son axe est la même que sa période de révolution autour de l'objet autour duquel il est en orbite. Ceci implique que le satellite présente toujours le même hémisphère à l'objet qu'il orbite (ex.: la Lune). Ceci implique aussi que l'un des hémisphères (l'hémisphère avant) fait toujours face dans la direction du mouvement du satellite alors que l'autre (l'hémisphère arrière) n'y fait jamais face. Laplupart des satellites du système solaire possèdent une rotation synchrone.